Comment appliquer facilement Montessori à la maison – 2# – la cuisine

Tout d’abord Montessori, qu’est-ce que c’est?

Pédagogie qui repose sur la découverte, l’éducation sensorielle et la liberté de l’apprentissage de l’enfant. C’est une méthode qui s’applique avec beaucoup de matériel sensoriel et « d’environnements préparés ».

Depuis qu’elle est toute petite j’essaie de faire en sorte qu’elle découvre le plus de choses par elle-même. Ça à commencer par la motricité libre quand elle était bébé et cela passe aujourd’hui par tout un tas de petits trucs et astuces que l’on met en place à la maison pour stimuler son envie d’apprentissage, pour encourager son autonomie et son initiative. Le principe de « l’environnement préparé » est vraiment à explorer par chaque parent. De quoi s’agit-il? Tout simplement de mettre des choses en place afin que le foyer devienne « à hauteur d’enfants », d’adapter notre univers d’adultes à un petit et cela passe par quelques aménagements de la maison.

montessori à la maison - appliquer dans la cuisine - mummycamp (1)

Dans cette nouvelle partie concernant la cuisine, je vais vous expliquer un peu comment cela se passe chez nous.

Tout d’abord il nous a fallu investir dans un marchepied. Notre cuisine est surélevée par rapport à la hauteur du plan de travail traditionnel, mon conjoint étant très grand et moi-même n’étant pas petite non-plus nous avons décidé lors de l’achat de la cuisine, de tout mettre plus haut. Il nous fallait donc un marchepied assez haut pour que notre fille puisse accéder à la table, au lavabo, … J’ai trouvé par hasard un modèle de chez Ikea ( BEKVÄM 12€ en brut ou 17€ peint) qui est  assez haut . Il est souvent détourné pour faire des tours d’observation. Pour le coup j’ai trouvé que Babygirl avait déjà assez d’équilibre quand nous avons investis la cuisine pour ne pas bricoler de rambarde tout autour.

Avec ce marchepied dont elle a le libre accès, elle peut atteindre tout ce qui est à hauteur d’adultes. Elle peut attraper les couverts et mettre la table, se servir à boire ou se laver les mains, seule. C’est l’autre but de l’aménagement de l’espace: autonomiser l’enfant, laisser faire des choses « de grands », lui faire confiance. Nous avons ainsi aussi aménagé une boîte à goûtés en libre accès et contrairement à mes craintes, elle ne passe pas sa journée à se goinfrer.  J’ai mis à disposition des fruits, dans un tiroir du bas, quelques petits gâteaux et snacks qu’elle aime bien (saucissons compris :p ) et qu’elle peut préparer pour le 4h ou pour l’école. Pour le petit-déjeuné, tout est à disposition également et elle adore tout préparer en nous attendant le matin ( lait – jus de fruit – pain – beurre – céréales – couverts). Bien sûr il s’agit de rectifier ou de quantifier derrière pour éviter les débordements (quand on aime les sticks, on aimerait bien emmener toute la boîte à l’école !) mais je trouve que les enfants deviennent assez rapidement raisonnables quand on leurs fait confiance.

Dans la « montessorisation » de votre cuisine, encore une fois : laisser faire votre enfant. Comme pour le goûter, laisser le préparer la table, éplucher les légumes, mélanger les ingrédients. Il s’agit de lui montrer et apprendre les gestes de la vie quotidienne et que cela devienne une évidence et une fierté. Si vous lui interdisez tout, le jour où il faudra mettre des nouilles dans l’eau, il verra ça comme une corvée parce que vous lui aurez toujours mâché le travail au lieu de l’inclure. Je vous avouerais que c’est un point avec lequel j’ai encore du mal parce que c’est quelque chose qui me fait très peur. J’ai peur qu’elle se brûle, coupe, coince, … Mon conjoint, lui a plutôt peur des tâches de sauces tomates sur les enduits neufs des murs !

montessori à la maison - appliquer dans la cuisine - mummycamp (2)

montessori à la maison - appliquer dans la cuisine - mummycamp (4)

C’est une pédagogie qui n’est pas simple à impliquer dans la cuisine parce que nous autres adultes, voulons souvent cuisiner efficacement, par là j’entends que chaque geste est réfléchi et rapide et que nous avons une idée précise de ce que nous faisons et dans quel but. Avec un enfant c’est très différent : on perd en efficacité, en rapidité et parfois on s’agace quand le petit bout renverse tout. Mais je pense que c’est un endroit ou vraiment il faut faire un effort. Il faut intégrer son enfant dans sa cuisine, c’est bénéfique pour son estime de soi et surtout cela lui met de bonnes bases pour plus tard.

2 commentaires

  1. Chez nous on a une grosse glacière en guise de marchepied! XD (bon, on n’a jamais trouvé où la ranger, au moins elle a une utilité). Notre cuisine n’est pas très fonctionnelle et je regrette parfois de ne pas pouvoir faire d’avantage avec mon trois ans. Et puis finalement, parfois on le laisse juste faire. parfois, je le laisse donc remuer ce qui cuit avec la grosse trouille qu’il ne se brûle. Et surtout on lui a appris à utiliser la machine à café à dosette, comme ça il peut même nous faire le café et c’est un plaisir pour lui 😉 (hum, c’est presque de l’exploitation d’enfant ça). J’ai aussi mis ses couverts et assiettes à sa hauteur, pareil pour ses yaourts dans le frigo.

    • parfois on nous le dit aussi que c’est de l’exploitation! :p de toute façon il ne s’agit pas de les obliger, l’enfant fait s’il à envie de nous aider 🙂 L’essentiel c’est de trouver un équilibre!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s