Et si on remettais au gout du jour les « habits du dimanche »?

Nous vivons dans un monde ou la mode est très présente, surtout ici en France. Paris est tout de même la capitale de la mode et il est de plus en plus simple de s’acheter des vêtements peu chers grâce à des complexes énormes comme Primark, H&M et consœurs. Tout le monde se croit riche en entrant dans ce genre de magasin et en ressort les bras chargés, comme des mulets. Il est vrai que j’aime assez Primark justement pour ce côté peu cher et son grand choix surtout au niveau des tailles spéciales, mais je n’y vais qu’une fois par an et je me sent moins concerné par cette consommation à outrance qu’il y à quelques années…

Aujourd’hui je suis pour une consommation raisonnable des textiles. Alors comme tout le monde, j’ai eut ma folie du shopping, pour moi ou pour elle, mais aujourd’hui j’arrive à une grande prise de conscience qui à débuté quand ma fille avait quelques mois. Je réfléchis à ce que nous avons besoin et non à ce qui nous plaît sur le coup et qui ne seras porté que 2 fois parce que lorsqu’on accueille un enfant dans son foyer, on se rend très vite compte qu’il ne garderas pas ses 55cm très longtemps. Que toutes les fringues ultra-mignonnes que tu as accumulée en parent novice ne te serviront parfois qu’une seule fois et là, tu te rends compte que c’est quand même bien bête de dépenser 20€ pour un pyjama, d’alimenter un système d’ultra-consommation par la même occasion pour la seule semaine ou il ira parfaitement à ton bébé…

Alors que faire? La réponse est simple et ne concerne pas seulement les nourrissons: consommons intelligemment! 

  • Se fournir hors circuit traditionnel

Depuis quelques semaines j’ai ressortie toutes les affaires pour le printemps et l’été de la garde robe de la mini. J’ai trié les trop petits en 2 tas: les bons qui sont à revendre et les autres qui sont trop usés, à recycler. Jusque là rien d’étonnant, je pense que beaucoup de mamans font pareil (surtout dans une fratrie).

tawashii -recycler vetement - mummycamp
Un bon moyen de recycler les vieux vêtements: fabriquer des tawashiis!

Pour remplir ensuite cette garde robe vidée, le but du jeu est maintenant de ne pas acheter de vêtements neuf. Mon système à moi est d’acheter d’occasion tout ce dont j’ai besoin pour Babygirl. Je profite de ma passion pour les brocantes, vide-greniers et autres bourses aux vêtements pour m’approvisionner petit à petit. Parfois je trouve des petites merveilles qui sont neuves avec l’étiquette pour une bouchée de pain! Bien sûr je ne trouve pas toujours la taille nécessaire au moment ou j’en ai besoin mais j’ai de la place pour stocker donc ça ne pose pas de problème d’acheter une ou deux tailles trop grandes. Quand je ne trouve vraiment pas ce que je cherche (chaussures par exemple), je regarde sur le boncoin ou sur vinted. C’est un peu plus cher que de les chiner mais ça me convient toujours encore mieux que de l’acheter neuf.

Un autre moyen est de coudre ce que l’on porte. Je serais assez tentée par cette méthode aussi mais je ne sais absolument pas me servir d’un patron et d’une machine à coudre! Pourtant c’est le meilleur moyen d’avoir exactement ce que tu veux, quand il te le faut et d’être certain que personne ne porte le même!

  • Mettre des habits du dimanche!
les habits du dimanche - se salir sans complexe - mummycamp
Des tâches d’herbes sur les genoux, des trous aux coudes mais une joie de vivre et une insoucieuse d’enfant ❤

On y vient donc enfin! Comme vous devez vous en douter, tout enfant passant la majeure partie de la journée dehors reviendra avec, au choix: des trous, des tâches où les deux… C’est pourquoi je propose de revenir au concept de grand-mère du « vêtement du dimanche ». Depuis ce printemps ma fille est devenue un véritable casse cou, entre les grimpettes dans les arbres, les gamelles dans l’herbe ou à vélo, je passait mes soirée à pleurer ses beaux habits foutus et à lui en vouloir pour ça. Ma pauvre poulette, je ne voulais pas lui infliger ça, je veux qu’elle joue dehors sans se soucier de l’état de ses genoux troués. J’ai donc encore trié ses vêtements en 2 catégories. Les habits d’école et d’occasions spéciales et les habits pour traîner dehors. J’avais une copine en primaire qui devait toujours se changer en rentrant de l’école et je trouvait ça bien ridicule à l’époque… Que j’ai été bête et que ça maman était avant-gardiste! maintenant je fait pareil. On use les vêtements et les chaussures qui sont déjà usés et on garde les autres au chaud pour les « économiser ».

Parfois je passe vraiment pour une allumée du bocal  quand je parle de consommation raisonnable, de responsabilité vis à vis de notre planète et franchement, les réflexions que j’entends parfois de ma famille pour un t-shirt tâché ou troué me passe au dessus de la tête maintenant. Alors oui, un t-shirt ne coûte qu’un ou deux, ou trois euros et on est pas à ça près niveau budget mais c’est alors le sang d’une pauvre Bangladaise qui gagne 15€/mois que tu portes sur toi. Je ne vais pas jeter un vêtement qui est troué pour qu’elle m’en troue un autre neuf le lendemain… Même pour 2€. Non. Alors je raccommode, je colle des patchs multicolores partout et j’économise. Les vêtements, mes sous, les Bangladais-Sri Lankais-Chinois-… et surtout la planète

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s