Bilan de nos 6 premiers mois « presque » zéro déchet

Depuis janvier nous essayons vraiment de nous améliorez, nous changeons tout doucement de mode de vie en produisant moins de déchet. Chaque jour qui passe depuis, je réfléchie énormément à nos besoin et à notre impact sur l’environnement. Ça en deviendrais presque maladif!

Tout d’abord j’ai commencé par la salle de bain. Je vous l’expliquais dans un autre article (ici), que c’est l’endroit ou il y a le plus de déchets inutiles.

J’ai commencé par faire un grand vide afin d’y voir un peu plus clair. J’ai enlevé tous les flacons et produits qui ne me servent à rien: j’ai jeté les périmés (mais bon, c’était nécessaire, on ne peut pas tout réutiliser). Les superflues et autres choses qui ne me correspondent plus: j’ai donné un peu partout autour de moi et refourguer au boulot pour les papys et mamies qui n’en ont pas (échantillons, miniatures, crèmes en tout genre…). L’étape actuelle est de vider tout ce que j’ai déjà en stock pour ensuite racheter des produits plus sain et avec moins d’emballages.

zéro déchet - lingette démaquillante lavable - mummycamp
lingettes démaquillante lavable, fonctionne à l’eau et est super efficace!

Après ce grand ménage, j’ai commencer à acheter des produits avec moins d’emballage possible et à arrêter les produits à usages unique. Je ne peut vraiment pas me passer de gel douche alors pour moi ce ne sera surement jamais un pain de savon pour la douche mais j’ai troqué mon shampoing liquide pour du solide et j’en suis plus que ravie. Cela nous fait économiser pas mal de flacons en plastique. C’est déjà ça. Mon chéri quand à lui est aussi passé au déo solide. Je l’avais acheté pour moi à l’origine mais l’odeur ne me convenait absolument pas. Lui adore. Hop, encore ça de gagné! J’ai aussi investie dans des lingettes démaquillante lavable, du coup pas de coton et pas de démaquillant non-plus puisque même le waterproof pars à l’eau grâce à ces lingettes magiques! J’ai aussi acheté des serviettes hygiénique lavable. Dans le même esprit j’aurais pu opter aussi pour une cup, question de goûts! Malheureusement je ne suis pas encore prête à oublier le papier toilettes pour du lavable et surtout à l’imposer à toute la famille.

Pour le second poste: la cuisine, j’ai également opéré quelques changement. J’achète de plus en plus de produits en vrac par exemple. J’ai aussi investis dans de jolies filets pour mettre les fruits et légumes dedans. Ainsi je ne prend plus jamais leurs sachets soi-disant compostable! Parfois les gens me regardent vraiment d’un œil bizarre quand ils me voient avec mes filets sur le tapis de la caisse, mais ça me permet de les faire se questionner. J’ai déjà remarqué que certaines dames âgées sont très intéressées par ce mode de fonctionnement, réminiscence de leurs passés sans « usages uniques »? D’ailleurs quand je fait mes courses en général, cela devient un vrai casse-tête de trouver des produits avec le moins d’emballage possible. Tout ou presque est conditionné et reconditionné… Les goûtés sont l’exemple parfait! La majorité des biscuits, cookies, BN, madeleine, spéculoos, tout et n’importe quoi est conditionné en petits paquets… Ma fille à une boîte à goûtés. Les emballages individuels ne nous sont d’aucune utilité puisque de toute manière elle n’arrive même pas à les ouvrir! J’en achetais déjà pas beaucoup mais du coup je délaisse encore plus ces trucs là et je lui fait une tartine de fromage, je lui met des raisins ou des sticks… En gros consommateurs de yaourt et autres crème à la vanille et au chocolat, j’ai également acheté une yaourtière (d’occaz bien sûr!) afin de régaler la petite famille! Pour l’instant les premiers essaies était assez bon et je suis satisfaite de cette bonne idée. J’ai également fabriqué des « tawashi » (des éponges japonaises 🙂 je vous ferais un DIY!) mais il reste des points à améliorer dans la cuisine: par exemple dès que le stock sera vide, je pense aussi investir dans des essuies-touts lavable en plus des chiffons qui sont déjà en services.

tawashii -recycler vetement - mummycamp
Un bon moyen de recycler les vieux vêtements: fabriquer des tawashiis!

J’ai aussi commencé à fabriquer pas mal de produit maison: lessive, produits nettoyants, produits cosmétiques… On réutilise les récipients et plus de produits chimiques pour une maison plus saine!

Nous avons donc pas mal changé de mode de consommation et je commence déjà à le remarquer aux niveaux des poubelles. Nous ne l’a sortons que toutes les 3 ou 4 semaines alors qu’avant nous étions plus sur de l’hebdomadaire. Comme je vous le disait, je pense beaucoup à m’améliorer mais pas sur tout les points. Je veux produire moins de déchets mais je ne deviens pas un ayatollah du zero waste. J’essai juste de trouver un équilibre plus sain pour nous et pour la planète.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s